Seigneurs et paysans
la peste
Corvée
calendrier des travaux agricoles
LES VILLES MOYEN AGE
LES CHATEAUX MOYEN AGE
Moulin
charrue












Plan du site Moyen Age
Vivre au Moyen Age
LES VILLES MOYEN AGE
LES CHATEAUX MOYEN AGE
Quiz moyen age campagne


Correction Moyen Age inscription
















Les petits bourgeois

CHAPITRES

VOIR AUSSI

RETOUR

Seigneurs; paysans

Le village

Agriculture

Les campagnes

Le village


Le village est le cadre d’une vie en commun, de fêtes religieuses et familiales. Les paysans vivent au rythme des saisons et des activités agricoles. Dominé par le château du seigneur, le village se regroupe autour du cimetière et de l’église où les paysans viennent pour la messe du dimanche, les fêtes  et les événements de la vie. Ils se retrouvent pour discuter des problèmes communs : l’entretien de l’église, les dates des moissons.


  

Les villageois se rencontrent aussi autour du puits ou du moulin.

Les maisons diffèrent selon les régions ; Construites en bois ou en pierre, elles sont souvent réduites à une seule pièce occupée par la famille et les animaux.

Les terres appartiennent au seigneur. Aux XI XII siècle, la domination des seigneurs sur les paysans est très forte.  Les habitants des campagnes n’ont aucune liberté. Ils sont contraints de cultiver les terres  seigneuriales, de verser les redevances, le cens,  sous forme de produits  (céréales, animaux, tissus) ou de travail (les corvées). On les appelle les serfs. Ils ne peuvent se marier ni hériter sans l’autorisation du seigneur et sans le payement des taxes. Ils sont vendus avec le domaine comme du bétail. ( Textes et documents: le sort des paysans) Pour améliorer leur sort les paysans braconnent dans les forets. Quand ils sont pris, le seigneur les condamne sévèrement car seul le seigneur a le droit de chasse.

  

Jusqu’au XI siècle, quand la récolte est mauvaise, les gens meurent par milliers , c'est la famine.

(Textes et documents: la famine)

De même lors des épidémies, la peste noire tuera un tiers de la population de l’Europe au milieu du XIV siècle.

Autre fléau, les guerres incessantes entre les seigneurs,  les chaumières sont incendiées, les récoltes volées, les paysans et leurs familles massacrées s’ils n’ont pas eu le temps de se réfugier dans l’enceinte du château.

Cliquer sur les images pour les agrandir

La corvée

La peste

La seigneurie

Famine et fléau

Seigneurs et paysans

Les paysans les campagnes


Après l’an mille, la population de la France qui vit majoritairement dans les campagnes, augmente régulièrement : elle passe d’environ 10 millions d’habitants à plus de 20 millions entre l’an 1000 et 1300. Pour se nourrir il faut donc agrandir les surfaces cultivables en défrichant. Il faut aussi produire davantage en utilisant des outils comme la charrue ou la herse.

Voir: calendrier des travaux agricoles
CLIQUER

Mais le plus souvent les paysans utilisent des outils rudimentaires : houes, charrue de bois, faucille ; Ils cultivent de l’avoine, du froment, de l’orge ou des fèves. Faute d’engrais, ils pratiquent la jachère. Ils confectionnent leurs vêtements de toiles grossières se nourrissent de pain noir, le meilleur des récoltes allant au seigneur.

Semaille et labour

Les techniques agricoles


Pour mieux labourer la terre, il faut surtout des charrues plus puissantes. Dans les riches plaines de la France, on utilise de plus en plus la charrue à roues qui a un soc de fer qui coupe la terre et un versoir pour la retourner. Mieux labourée la terre produit plus.

Pour atteler les chevaux à la charrue on utilise le collier d’épaule qui permet au cheval de donner un effort plus grand sans qu’il risque de s’étrangler. Pour casser les mottes, on utilise de plus en plus la herse.

L’assolement triennal est pratiqué, c’est la rotation des cultures et de la terre au repos, un an sur trois. On met la terre en jachère,  c'est-à-dire sans cultures un an sur trois. Elle retrouve ainsi une certaine fertilité.

Tous ces progrès se font lentement.

  

Les moulins


Depuis toujours, les paysans, pour obtenir de la farine, écrasaient les grains avec des meules à bras ou des pilons. A partir du  XI siècle on aménage des cours d’eau et on construit des moulins ou les meules  sont mises en mouvement par la force de l’eau, puissance encore augmentée si la chute d’eau est plus haute. Ce sont les seigneurs qui font construire ces moulins très coûteux et ils obligent les paysans à venir y moudre leurs grains.

A partir du XII  siècle, apparaît le moulin à vent, qu’on peut construire sur les hauteurs, là où l’eau manque ; moulins d’abord en bois, qui tournent  sur eux-mêmes pour s’orienter face au vent, puis moulins plus résistants à socle de pierre, où seules les ailes sont orientables.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Vivre au Moyen Age:

les villes

Vivre au Moyen Age

les châteaux

La charrue

Le moulin

Accueil

Géographie

Sciences

Maîtrise de la langue

Mathématique

Anglais

Histoire

Atlas historique

Frise historique

Galerie de portraits

Lexique

Liens

Textes et documents

Plan du site

Sommaire

A la ville

Au château

Quiz

Texte à trous

Téléchargement

  

Quiz

Texte

Téléchargement

Questions

Résumé

CORRECTION

S'inscrire

MOYEN AGE

Sort des paysans

La famine

Resssources de la forêt

Ecouter le texte

TEMPS MODERNES

PREHISTOIRE

EPOQUE CONTEMPORAINE

 HISTOIRE

ANTIQUITE

Le XIXème siécle

Le XXème siécle

Renaissance

Siècle louis XIV

La Révolution

Premier Empire

XVIII ème siècle